La Cerise sur le Gâteau | Votre animateur de soirées en Limousin | Contactez moi au 06 09 95 89 92

DJ

L’animation dansante, c’est la priorité, le noyau dur, l’aboutissement de votre soirée, quelle qu’en soit sa nature !

Je mets à votre disposition tout mon talent et mon savoir faire.

Si faire danser un public peut sembler facile au premier abord, croyez-en mon expérience, cela est très loin d’être le cas, notamment dans le cadre d’événements privés qui ont la particularité de faire se réunir un public multi générationnel aux goûts musicaux forcément très éclectiques.

L’expérience est flagrante dès lors que certains, dans un souci d’économie – et je peux tout à fait le comprendre – font appel à un ami quelque peu féru de musique et possédant un bout de sono ainsi que 2 ou 3 jeux de lumières pour animer leur soirée. Et là… c’est la catastrophe ! D’abord parce que le pote en question comprend très vite qu’il s’agit là d’une véritable responsabilité qui lui incombe et qu’ensuite, circonstance logique s’il s’implique dans cette responsabilité, mesure alors à quel point la tâche est ardue, qu’elle ne lui laisse aucun répit et que par conséquent, la fête se fera sans lui. Alors très souvent, par frustration, par envie d’en profiter lui aussi, il quitte les commandes, part guincher sur la piste de danse, offrant les platines à tout un chacun y allant de son incongru refrain : « ça je kiffe donc vous allez kiffer » ! Bref, une soirée en total free-style, une programmation complètement décousue pour une nuit qui n’ira pas bien loin et laissera au final comme un goût amer dans la bouche des organisateurs…

Au pote, j’aurai tout aussi bien pu lui substituer un animateur peu expérimenté, voire tout simplement mauvais qui, sans délaisser les platines, plombera tout autant la soirée par son manque de professionnalisme. Cet exemple recèle d’écueils à bannir : prendre le Djing à la légère, penser avoir la science infuse en s’entêtant à vouloir imposer ses propres goûts musicaux sans se soucier des autres, partir dans tous les sens, se braquer ou baisser les bras à la première difficulté… Il en faut peu, très très peu… un rien suffit pour vider une piste et sonner le glas d’une soirée !...

Solide culture musicale, cohérence, écoute, expérience et passion… La cerise sur le gâteau !

J’ai la chance de faire danser des publics divers et variés depuis plus de 20 ans déjà. Dès le début, j’ai eu un énorme atout : celui d’être doté d’une solide culture musicale née d’une curiosité sans faille et dépourvue d’à-priori. Je me suis ouvert à tous les courants musicaux possibles, partant du principe qu’il n’y a pas de bonnes ou mauvaises musiques, mais des musiques qui me parlent et d’autres qui me parlent moins. Aucun sectarisme, donc.

Résultat : je suis aujourd’hui le Nadia Comăneci de la programmation musicale, capable d’enflammer un dance-floor composé d’ados d’une MJC la veille et de régaler le lendemain une association de retraités sur leurs titres préférés:-).

Parfois - et la question me fait sourire - on me demande si j’ai suivi une formation pour en arriver là ? Non. L’expérience, tout simplement. Avec à la clé une très bonne école, celle des saisons estivales en bars de nuit dans de grosses stations balnéaires où tout le talent du Dj consiste à très rapidement cerner les clients du soir dans le souci d’une parfaite et rapide symbiose musicale afin que, trouvant l’endroit à leur goût, ils ne migrent pas ailleurs, dépensant ainsi le budget alloué à leur soirée dans l’établissement qui m’emploie et surtout pas chez le concurrent d’en face. Une très bonne école, croyez-en mes dires !... Par la suite, j’ai aussi travaillé dans de grosses discothèques, aux platines de grandes salles orientées plutôt dance, house, électro… où j’ai pu considérablement m’aguerrir et m’émanciper sur le plan de la technique, notamment du mixage.

Tout le talent du Dj consiste donc à cerner, anticiper et synthétiser les goûts musicaux des danseurs en place ; surtout pas de play-list préétablie mais une programmation basée sur des intuitions et des mécanismes résultant respectivement d’un ressenti et d’une solide expérience.

Ainsi, chaque soirée est différente et il n’y a pas de programmation type. Un titre qui crée un engouement sur la piste de danse conforte la diffusion d’autres titres de même couleur musicale. A contrario, un titre qui fait déserter les danseurs exclut d’autres titres de même courant musical. Ainsi se construit petit à petit la programmation musicale de votre soirée, la finalité étant de toujours avoir un maximum de personnes prenant leur pied sur le dance-floor.

Une programmation se doit aussi d’être cohérente, à savoir composée de courtes séries de 2/3/4 titres (afin que chacun puisse y trouver son compte) et des titres marchepieds pour glisser en douceur d’une série à une autre sans passer du coq à l’âne au risque de dérouter les danseurs et de les voir déserter la piste.

Ma playlist comporte quelques 40 000 titres, tous styles confondus, mais je dois dire que seulement 10% sont exploités de façon régulière, à savoir les titres phares qui ont cet intérêt de vous ambiancer à coup sûr sur le dance-floor. Tout le reste, c’est du bonus ; c’est l’avantage du numérique, la possibilité d’emporter avec soi des dizaines de milliers de titres avec parmi ceux-ci le titre un peu moins grand public ou tombé dans les oubliettes du top 50, mais titre que vous souhaitiez néanmoins entendre à l’occasion de votre soirée… Ça tombe bien, j’ai !!!

Les séries sont diverses et variées : danse de salon, rock’n’roll/twist/madison, disco, années 80, années 90, soleil, R’n’B, soul, funk, pop rock, soleil, dance, eurodance, pop rap, ambiance, rock, pop folk, électro, nouveautés… et la liste est loin d’être exhaustive !... Quant à la playlist, elle est régulièrement mise à jour et enrichie des dernières nouveautés du moment. A savoir que je suis bien entendu à l’écoute de mes danseurs et mets un constant point d’honneur à diffuser, autant se faire que peut, les titres qui me sont réclamés. Ma playlist est en format MP3 avec une compression exclusivement limitée à 320 kbit/s pour conserver une qualité irréprochable de diffusion.

La diffusion s’opère via la version pro du logiciel : Virtual Dj

Solide culture musicale, cohérence, écoute, expérience et passion… la cerise sur le gâteau !